Souvent vous me demandez comment je m’entraîne, comment j’organise mes séances, alors aujourd’hui on va parler de trois façons de s’entraîner. Comment choisir ? En fonction de votre temps dans un premier temps je dirai. Ensuite en fonction de votre niveau. En effet au début il est peut-être préférable de ne pas inclure dans votre emploi du temps de nombreux entraînements au risque de vous dégoûter.

I. Full body.

C’est la structure d’entraînement la plus adaptée pour les débutants mais cela n’empêche pas aux autres niveaux de le faire également. Travailler en full body c’est entraîner tout le corps pendant son entraînement. On peut donc inclure de 1 à 3 entraînements dans la semaine. Il est préférable de laisser minimum 24h entre chaque séance qui travaille les mêmes muscles, 48h serait le plus conseillé.

Vous allez faire un seul exercice par groupe musculaire. N’hésitez pas à changer tout de même régulièrement de routine d’exercices pour que le corps ne s’y habitue pas trop.

Il y a tout de même des inconvénients comme un travail moins complet de chaque muscle ainsi que l’afflux sanguin qui est délocalisé ce qui nuit à l’approvisionnement des muscles en nutriments pendant la séance. De ce fait la récupération, reconstruction musculaire est moins facilitée.

II. Half body.

Ensuite il y a le half body où l’on travaille tout le haut du corps pendant la séance, et inversement à une autre séance tout le bas du corps. On va favoriser les exercices poly-articulaires (qui sollicitent plusieurs muscles). En principe on va donc effectuer 4 séances dans la semaine avec deux exercices par muscles, ce qui demande du coup un peu plus de temps.

On passe souvent à un entraînement en half body lorsque notre corps ne ressent plus d’effets suite à un entraînement en full body. Comme je le disais juste avant sur le full body, l’afflux sanguin est délocalisé tandis que pour le halfbody c’est le contraire, ce qui facilite du coup la reconstruction et la récupération.

III. Split.

Il s’agit de la méthode que j’ai choisi car c’est celle qui demande le plus d’entraînements. On va procéder à un découpage des séances par muscles. Je vais donc en fonction des semaines et des imprévus m’entraîner entre 5 et 6 fois (quand je souhaite encore plus découper mes séances) dans la semaine.

Le fait de cibler un muscle ou deux lors de la séance permet de le travailler avec davantage d’exercices. Le travail du muscle est plus complet donc les résultats sont « plus rapides » qu’en fullbody par exemple.

Les séances sont plus intensives il est donc important de faire attention à la répartition de vos séances pour que la récupération musculaire mais également articulaire soit optimale. Par exemple si je travaille les épaules le lendemain je sais que je ne travaillerai pas le haut du corps car dans une séance pecs et même une séance dos elles vont être de nouveau sollicitées et donc la récupération sera mauvaise.

CONCLUSION :

Il est important que vous choisissiez dans un premier temps la méthode qu’il vous conviendra en fonction du temps disponible que vous avez. C’est à mes yeux ce qu’il y a d’essentiel, car partir sur un programme mais ne pas le tenir est complètement absurde et une perte de temps. Il vaut mieux commencer doucement et se mettre une routine réalisable plutôt que de commencer fort et de lâcher prise au bout de quelques semaines. Vos efforts auront été vains et la motivation peut être anéantie et ce n’est pas ce que l’on recherche.

N’oubliez pas qu’il faut être patient, rien ne tombe tout cuit dans le bec. On parle de votre corps, il ne peut pas se transformer en une semaine. Il va falloir redoubler d’efforts, tenir bon mais dites-vous bien que tout cela en vaut la peine. Si vous voulez changer donnez-vous les moyens de cela !

 

Des bisous, S.


SUIVEZ MOI :

Rendez-vous sur Hellocoton !