Il y a quelque chose qui tout au long de notre vie nous suit, qu’on le veuille ou non. Notre corps, celui qui nous permet de faire tellement de choses. De marcher, de parler, de bouger, de se déplacer, de voir, d’entendre et tellement encore. Notre corps que nous apprivoisons chaque jour de notre vie. En tant que sportive, pratiquant la musculation au quotidien, mettant celui-ci à rude épreuve, il est tellement fascinant de voir comment il peut s’adapter, comment il change, comment il prend forme au fil des semaines, des mois ou des années. Notre corps est notre oeuvre. Nous sommes fiers de chaque obstacle, de chaque objectif que nous atteignons. Mon corps qui commence à être musclé, c’est mon oeuvre, je suis fière de ce qu’il devient. Ce qu’il devient raconte finalement mon histoire. Mais j’ai une autre façon de faire de mon corps, mon oeuvre.

J’aime marquer des moments importants de ma vie par le tatouage. Une forme d’art corporel différent. Alors il y a ceux qui aiment juste l’esthétisme et je respecte leur choix mais je trouve cela tellement dommage. Je ne sais pas ce qu’il adviendra de leurs pensées envers eux juste parce qu’ils les trouvaient beaux au moment de la réalisation. Le tatouage pour moi c’est une façon de voir mon corps différemment, de marquer des passages de ma vie, où des connotations positives en ressortent toujours. Un peu comme un pense bête.

Vous êtes nombreux à me demander souvent ce qu’ils signifient. Je vous ai parlé de mon histoire personnelle à de nombreuses reprises, je vais donc vous parler de leur signification globale. Certains détails resteront rien qu’à moi comme les emplacements par exemple qui eux aussi ont une signification.

Mon premier je l’ai fait il y a presque deux ans quasiment. Je l’ai fait faire par la sœur d’un ancien proche. Cela faisait un moment que je souhaitais me faire tatouer, et puis à l’occasion d’une descente chez elle dans le sud, presque sur un coup de tête elle me l’a fait. À cette époque elle s’exerçait encore c’est dire, mais j’avais confiance en elle. Tout c’est déroulé dans les règles. Je n’ai eu aucune douleur, c’est simple j’avais l’impression qu’elle me grattouillait. Elle a été top, j’en garde un très bon souvenir. Elle avait à peine fini que je pensais déjà à recommencer. Niveau réalisation il a été très rapide, 45 minutes si je me souviens bien. La cicatrisation a été plutôt rapide. Au bout de deux jours cela brûlait à peine, je commençais déjà à sentir les démangeaisons de cicatrisation. Je le nourrissais avec la crème bepanthen constamment, il ne restait jamais sec.

Au premier abord, on pourrait dire que j’ai le tatouage que beaucoup d’autres femmes ou hommes même font. Mais c’est tellement plus profond. Je l’ai fait après avoir commencé la musculation à la maison. Après avoir compris que de me renfermer sur moi, de déprimer ne mènerait à rien. Je comprenais ce que le mot liberté, voler de ses propres ailes signifiait, c’est pourquoi j’ai choisi des oiseaux.

Ensuite ils sont au nombre de quatre car j’ai quatre sœurs mais c’est aussi lié à mon vécu, aux épreuves qui ont fait que je me suis mise à la musculation, mes fausses couches. Vous le savez, cette épreuve a fait de moi finalement ce que je suis aujourd’hui. Ces épreuves m’ont blessée mais réellement quand j’y repense cela m’a sauvée.

Mon deuxième je l’ai fait il y a peu de temps, juste avant Noël dernier. J’avais dessiné une ébauche de ce tatouage il y a un an et demi à peu près. C’est quelqu’un de mon entourage qui me l’a fait, une personne de confiance, dont j’ai pu voir différents travaux. Je vous conseille vraiment de vous faire tatouer par quelqu’un qui vous inspire confiance, quelqu’un dont les précédentes réalisations vous plaisent. Ainsi vous vous sentirez bien plus détendue au moment de la réalisation du vôtre.

Il a duré plus longtemps que le premier, environ deux heures. Celui-ci a été beaucoup plus douloureux que le premier, je pense dû au fait que certains détails sont sur la colonne mais cela n’a en aucun cas enlevé mon bonheur d’être en train d’encrer une nouvelle partie de ma vie, de mes pensées. Niveau cicatrisation ce fût comme le premier, plutôt rapide! Mais bon sang pas facile de s’en occuper étant donner qu’il est dans le dos. D’ailleurs utilisez de vieux vêtements car faire un tatouage dans le dos en hiver cela veut dire pull, et forcément la crème peut tâcher. Je suis allergique aux sparadraps du coup faire un pansement ou mettre du cellophane dans le dos c’est juste impossible que cela tienne durablement.

Mon premier tatouage c’était le début de cette nouvelle vie, le deuxième est finalement la continuité, ce qui m’épanouit. Mon tatouage est constitué d’une plume, d’un cercle presque fermé ainsi qu’une encre.

La plume c’est tout ce qui tourne autour de la créativité, mon travail et puis tout ce que j’aime dans ce domaine. Mais la plume c’est aussi l’oiseau, le littlebirds que je suis, que nous sommes. L’ancre elle, représente une attache, un point de repère. Que dans toute cette nouvelle vie je ne dois pas oublier ce qui est important. Cela représente la nouvelle route que j’ai prise, celle où je m’épanouis, celle que je ne dois pas perdre de vue. J’ai des objectifs et je dois les garder en tête. Le cercle lui sert en quelque sorte de protection, il entoure tout cela. Cependant je n’ai pas souhaité le fermer pour que la créativité, les objectifs puissent continuer de s’accumuler à l’intérieur de cette bulle.

Je n’ai pas encore d’autres dessins en tête de suite, disons que je les fais un fil de ma vie, mais je sais pertinemment que ce ne sera pas le dernier car j’ai très envie d’un nouvel ajout à ma toile.

& toi que penses-tu des tatouages ? Es-tu tatoué(e) ? Combien en as-tu ? Comptes-tu en faire d’autre ? Sur quels endroits ?

 

Des bisous, S.


SUIVEZ MOI :

Rendez-vous sur Hellocoton !